Bio-santenature.com » Santé » Ballon gastrique : est-ce sans danger ?

Ballon gastrique : est-ce sans danger ?

L’obésité est devenu l’un des fléaux les plus préoccupants pour la santé. Une maladie qui entraîne des risques de développer un diabète, de l’hypertension artérielle, des maladies cardiovasculaires, de l’arthrose et autres pathologies liées à une surcharge pondérale. Pour autant, sommes-nous prêts à tenter la pose d’un ballon gastrique dont les risques peuvent également s’avérer dangereux pour notre santé?

Qu’est-ce qu’un ballon gastrique?

Un ballon gastrique est une petite gélule qui, une fois ingérée, se met à gonfler de manière à faire ressentir une sensation de satiété. Cette gélule composée d’une coque en gélatine s’avale accompagnée d’un verre d’eau et permet d’être moins vorace lorsqu’on se met à table, pour les personnes souffrant d’obésité ou de surpoids.

Le ballon gastrique est décrit comme étant une alternative à la chirurgie. Selon des études établies Outre-Atlantique, il a été démontré des pertes de poids sur les sujets ayant ” digéré” cette méthode décrite comme révolutionnaire.

Quels sont les risques à avaler ces ballons gastriques ?

Là encore les spécialistes de la santé sont partagés, entre les pro et les anti. Il s’agit d’une technologie qui n’est pas sans danger selon des experts qui ont recensé plusieurs risques :

  • Les risques d’occlusion intestinale parfois mortelle ont été démontrés lorsque le ballon éclate en atteignant les anses digestives, d’où la crainte des spécialistes.
  • Contre indiqué lorsqu’on vit sur des hauteurs de plus de 660 mètres, car il y a un risque de surgonflage du ballonnet et une extraction endoscopique est nécessaire dans les 24h.
  • D’autres risques tels que les nausées, vomissements, ulcération de l’estomac ou hémorragies intestinales sont à craindre.

Quelles sont les contre-indications à la pose d’un ballon gastrique

D’après les experts certains sujets ne doivent pas se faire poser de ballon gastrique sous peine de connaître des complications. Il s’agit entre autres:

  • Des femmes enceintes.
  • De personnes atteintes d’hernie hiatale.
  • De sujets sous traitement anticoagulant.
  • De patients traités avec des anti inflammatoires ou de l’aspirine.
  • Personnes atteintes de troubles psychiatriques.
  • Toxicomanes et alcooliques.
  • Sujets ayant subit une chirurgie œsogastrique.

Des spécialistes sont unanimes à déclarer que le manque ou l’absence de motivation chez le patient qui s’est fait poser un ballon gastrique se répercute sur la reprise de poids une fois le dispositif oté de l’organisme.

Comment se déroule la pose du ballon gastrique ?

Se faire poser un ballon gastrique n’est pas de tout repos. En premier lieu, il faudra prendre l’avis d’un gastroentérologue pour un entretien visant à définir les besoins en perte de poids. Après la pose du ballon, une surveillance accrue s’imposera au cours des jours suivants pour vérifier si le patient n’est pas allergique à ce dispositif, car un corps étranger à l’intérieur d’un estomac fait souvent l’objet d’un rejet.

Le suivi continuera avec un contrôle tous les deux mois durant 6 mois, période à laquelle le ballon sera retiré. Le nutritionniste prendra le relai pendant encore une année et le patient devra être accompagné par une prise en charge comportementale nutritionnelle en participant à des séances de psychisme, groupe de paroles et cours de cuisine. Autant dire qu’après toutes ces étapes, il n’est pas dans l’intérêt du patient de se dégonfler.